La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

« Le magicien de papier » : un spectacle… magique

Posté le 10/02/2020

 

Spectacle de magie pour les enfants et pièce de théâtre pour les parents, « Le magicien de papier » n’est pas un simple enchaînement de tours de magie. Ecrit, interprété et joué par Paul Maz, ce spectacle raconte au contraire une belle histoire où se rencontrent musique, poésie et exercices d’illusion. A l’affiche actuellement au théâtre Clavel à Paris dans le XIXe arrondissement, il est visible tous les jours du lundi au vendredi à 10h pendant les vacances scolaires, et tous les samedis à 16h30 pendant les mois de février et mars prochains. Présentation de ce conte hors du temps où le héros de l’histoire est peut-être davantage le papier que le magicien lui-même...

Un poisson d’avril en papier qui se transforme en vrai poisson, un journal méthodiquement découpé aux ciseaux qui se retrouve en un seul morceau, une bouteille de ketch up qui disparaît dans un sac de papier, une corde qui se noue et se dénoue mystérieusement… C’est l’histoire du Père Quéno et de sa formule magique « Perqueno, perqueni, perquena » qui transforme la réalité en rêve : « Le magicien de papier » est un spectacle qui ne ressemble pas aux autres spectacles de magie car c’est le jeune public qui en crée la magie. 

 

Pourquoi pas ? Tout commence en effet par l’arrivée sur scène du Père Quéno (interprété par Paul Maz qui, outre artiste prestidigitateur est aussi artiste peintre) expliquant que son métier consiste à parcourir les rues de Montmartre afin de récupérer les vieux papiers pour les recycler. Il explique aussi qu’il est « presque digitateur ». A la fois le conteur, le musicien et l’illusionniste de ce spectacle de papier il affirme ne pouvoir considérer être un magicien que si les enfants le veulent bien. Il est vrai aussi qu’avec son « Perché no ! », il affirme aussi de n’avoir jamais peur d’aller de l’avant. Et c’est ainsi que de chansons en formule magique, de souvenirs d’enfance en tours d’illusion, les enfants qui assistent au spectacle participent à la transformation du simple ramasseur de vieux journaux en un véritable magicien amoureux de ce monde du papier où tout est possible. Il leur apprendra même à réaliser de fabuleux arbres, de papier… STOP ! 

 

Arrêtons-nous là en effet afin de ne pas dévoiler ici cette belle histoire. Car la magie du « magicien de papier » ne peut se découvrir que sur les planches… avec du vrai papier !

 

Andrée Muller

Partager via un média social