La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Le ludique a-t-il un âge ?

Posté le 22/08/2017

 

Les enfants sont-ils intéressés par les personnages et les situations qui amusaient leurs aînés âgés de cinq, dix ou quinze ans de plus qu’eux ? Ou même les histoires qui faisaient rire leurs parents à leur âge ? Ou bien faut-il considérer au contraire que le ludique ne résiste que plus ou moins bien au temps qui passe. Débat

« Paddington 2 », « Moi, moche et méchant 3 », « Les Groods 2 », « Les Schtroumpfs et le village perdu »… les derniers films pour enfants à l’affiche ces derniers mois pourraient laisser penser que faire rire les enfants relève toujours un peu des mêmes recettes.  Mais faut-il pour autant franchir le grand pas en essayant de transmettre à nos enfants la culture ludique de notre jeunesse ? Les situations ou aventures qui ont bercé notre jeune âge évoquent-elles encore quelque chose pour eux ? Le ludique est-il intemporel ? Ces questions que peut légitimement se poser tout parent ouvre un dilemme entre histoire (besoin de mémoire ?) et ludique... Rien qu’en regardant l'affiche du dernier Walt Disney  « Cars 3 » sorti sur grand écran, on remarque qu'on est très loin aujourd’hui de la romance entre deux chats parisiens des années 1900 (Les Aristochats) ou bien des aventures du petit faon qui découvre la vie (Bambi)... Bref, le ludique d'hier peut-il toujours être le ludique d'aujourd'hui ?

 

Preuve théorique... contre preuves empiriques. Si les enfants d'une époque ont aimé une création ludique, les chances sont grandes pour que la génération suivante l’apprécie aussi. Les « Cendrillons » et autres « Belle au bois dormant » produisent du rêve, et c'est toujours autant agréable de rêver... De plus, partager avec ses enfants des choses que l’on a aimées à leur âge est tout aussi agréable que réconfortant. Par ailleurs, cela permet de leur expliquer que les parents ont, eux aussi, été jeunes... En outre, la côte de Cendrillon et ses petites souris ne faiblit pas auprès des jeunes enfants. Et là, c’est peut être parce que cette jolie histoire qui mélange magie, rêve et réussite, est aussi un message positif à transmettre.

 

Mais cela ne veut pas dire que les enfants perçoivent les films, les dessins animés ou les livres de l’époque de leurs parents comme ces derniers à leur âge. Tant les thèmes abordés que les techniques utilisées risquent de leur paraître quelque peu dépassés ! S’il est vrai qu'une création ludique est avant tout un ensemble d’idées et de techniques qui reflètent une période précise, alors les films, les images ou les livres ne seront pas perçus de la même façon d’une génération à l’autre.

 

Preuve par l'expérience : dans une médiathèque, un parent montre à son bambin un dessin animé qu’il a adoré étant jeune. Au bout de dix minutes de visionnage, Junior le regarde les yeux remplis de condescendance. Dialogues : « Tu regardais ça ???? - Euh... oui...! ». Dans ces moments là, c’est peu que de dire que les goûts et les couleurs évoluent avec le temps ! La scène faisait vraiment penser au film les « Visiteurs » - en vrai ! Et d'un point de vue purement chronologique, le bambin a dû situer les années de jeunesse de ses parents très proches de celles des dinosaures...! 

 

Une affaire de technique et de culture. D'ailleurs, qui n’a pas été déçu en revoyant les dessins animés de son enfance ? Mis à part un effet de « nostalgie », le fait de les trouver vieillis tue bien souvent la joie de les regarder. En cause ? L’obsolescence des techniques et les changements des habitudes de vie. Est-ce que l’on a encore envie aujourd’hui de regarder un film muet en noir et blanc pour simplement se distraire ? Pas sûr !

 

En observant par exemple différentes productions de Walt Disney, on voit bien que les thèmes et les personnages évoluent avec le temps, avec LEUR temps. Les héroïnes les plus récentes comme « Mulan », « La princesse et la Grenouille » ou encore « Rebelle » n'ont plus du tout le même comportement que « Blanche Neige » ou la « Belle au Bois Dormant » : elles sont un peu plus dans l'action et attendent un peu moins leur prince charmant ! Signe que les temps changent...

 

Cependant certaines sagas durent et traversent les générations, « Star Wars » par exemple : les derniers épisodes sont vus par des enfants qui n'étaient pas nés lorsque les premiers de la série sont sortis ! Et pourtant leur succès au box-office est loin de faiblir. Est-ce parce que le thème traité était en avance sur son époque ? Ou bien s’agit-il plus simplement d’un thème - la science fiction - qui est par nature propice à traverser les époques, et donc à surfer sur les décennies...

 

Jeanne Alice

Partager via un média social

Partager via un média social