La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

« Les Charlatans de Belcastel », le jeu qui jette des sorts

Posté le 29/09/2019

 

Pour une soirée Halloween pleine de sortilèges, de coups du sort, de chances et de malchances, « Les charlatans de Belcastel » est un jeu de société parfait pour le 31 octobre, tout en grignotant des petits gâteaux au goût citrouille et en forme de chauve-souris… Le principe ? Fabriquer des potions qui rapportent de l’argent pour pouvoir continuer à acheter de nouveaux ingrédients, et marquer le plus de points possibles. Le but est de réussir les meilleures recettes, les plus efficaces… Présentation de ce jeu de réflexion qui relève d’un assemblage original associant des mécanismes de loto, de parcours et de « stop ou encore ».

Edité par Schmidt, « Les charlatans de Belcastel » se jouent à deux, trois jusqu’à cinq participants. Chacun dispose au départ des mêmes ingrédients, placés dans un sac en tissus opaque qui sert de cabas à provisions à chaque joueur : insectes, champignons et autres citrouilles sont les composants de base avec lesquels chacun devra concocter ses propres potions magiques.

 

 

Chaque joueur dispose d’un cabas et d’un chaudron. Chacun pioche ses ingrédients au hasard, en aveugle : attention aux charlatans qui tenteront de choisir discrètement les bons pions !

 

 

 

 

 

 

Un jeu qui combine intelligemment hasard et stratégie. Bien sûr vous l’avez bien compris à la lecture du titre, les joueurs incarnent des charlatans. Ils vont tenter de réaliser le plus de potions magiques possibles sans faire exploser leur chaudron ! En cherchant leurs ingrédients à tâtons dans leur cabas, ils devront progressivement améliorer leurs recettes. Avec de la chance, ils pourront piocher les bons ingrédients. Sinon gare à l’explosion du chaudron, si on dépasse le fatidique nombre 7 ! Il faudra donc calculer, anticiper, s’arrêter ou prendre des risques… Mais il est tout de même possible d’influencer la chance en faisant son marché de façon stratégique. Après chaque potion, il est en effet possible d’acheter de nouveaux ingrédients qui seront plus efficaces pour réaliser des potions rapportant davantage de points. Par ailleurs, plus la partie avance, plus les charlatans de Belcastel seront redoutables car ils ont proportionnellement de plus en plus de bons ingrédients dans leurs cabas. Ils sont également aidés par des cartes pouvoir au début de chaque manche.

 

 

 

A la fin de chaque manche, les joueurs font leur marché : ils peuvent achèter différents ingrédients en fonction des points qu’ils ont gagné.

 

 

 

 

 

 

Enfin, dernier atout et non des moindres : très sympathique, le matériel des « Charlatans de Belcastel  » contient de nombreux accessoires qui permettent de compléter l’immersion des joueurs dans leur rôle de sorcières et de sorciers. D’ailleurs ce jeu qui a reçu le prix du « kennenspiel » en 2018, dispose déjà d’une extension permettant d’ajouter un cinquième joueur. Et de nouvelles potions encore plus... diaboliques !

 

Carole Muller

 

Partager via un média social