La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La friteuse, reine des jouets d’imitation…


Posté le 31/07/2017

 

Les « Grands Prix du Jouet 2017 » viennent d’être décernés : une vingtaine de jeux et jouets ont été primés par un jury composé de professionnels du secteur. Et là en illustration, c’est moi au moment où je découvre que la Friteuse magique est nommée reine des jouets d’imitation… gloups ! Cerise sur le gâteaucet événement est qualifié par la « Revue du Jouet » comme porteur « des références majeures de notre profession »… re-gloups !

Les « Grands Prix du Jouet » sont répertoriés par catégorie de jouets : jeux d’adresse, jeux de loisirs créatifs, jeux coopératifs, jeux de sociétés… jusqu’ici, pourquoi pas ? En revanche, c’est lorsqu’arrive la catégorie jeux d’imitation que, pour moi, les choses commencent à s’obscurcir. Evidemment je pense tout de suite à une belle dinette, une superbe poupée à habiller, une panoplie qui fait rêver… Mais que vois-je ? Le prix est décerné à l’imitation d’une… friteuse ! Adieux beaux rêves, paillettes roses et poudre de fées… 

 

Ce jouet en forme de friteuse est fourni avec de la dinette d’aliments qui se font frire (dont des frites), avec en prime la bouteille de ketchup ! Le plus grand rêve de nos chères petites têtes blondes serait-il donc uniquement de jouer à McDo ? Nos enfants sont-ils à ce point en manque de frites ? Le bonus du jeu - qui lui vaut certainement sont prix - est une poétique bande sonore imitant le doux bruit de frites plongées dans l’huile chaude accompagnée d’un changement de couleur des dites frites. De jaune clair, elles deviennent plus foncées !

 

Le principe même de la fonction du jeu étant pour un enfant d’imaginer et de se projeter dans un monde qu’il invente, la bande sonore est-elle bien utile ? Pourquoi alors ne pas ajouter aussi à la friteuse une touche « lettres et chiffres » qui permettrait aux enfants de jouer et d’apprendre en même temps… Le rêve ultime : apprendre en mangeant des frites ! Arrêtons de jouer (pardon de plaisanter) en se demandant, après tout pourquoi pas un tel jouet ?

 

C’est bien connu, les enfants adorent imiter les adultes. Mais de là à faire de la friteuse qui imite le bruit de la friture le champion de sa catégorie, le pas à franchir nous semble bien grand ! L’industrie du jeu ne regorge-t-elle pas de jeux originaux, nouveaux et différents ? Les « Grands Prix du Jouet » ne pourraient-ils pas être l’occasion de présenter des innovations qui ne se limitent pas à ajouter une ou deux fonctions technologiques sur des jouets vus et revus depuis des années ? 

Carole Muller

Partager via un média social