La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Et lesgagnants sont ...

Posté le 27/02/2017

 

Les trois lauréats de l’As d’Or de l’édition 2017 du Festival International des Jeux de Cannes sont « Kikou le Coucou » dans la catégorie enfants, « Scythe » pour les experts et enfin « Unlock » pour la catégorie tout public. Zoom sur ces trois champions 2017 du monde ludique.

Le Festival International des Jeux qui vient de se tenir le week-end dernier au palais des sports de la ville de Cannes prend de l’ampleur. Des aires de jeux pour les tout jeunes enfants aux tables de jeux pour joueurs passionnés et aguerris en passant par les espaces tournois et prototypes, il y en avait pour tout le monde ! Lancé en 1988 dans le cadre du Festival International des Jeux de Cannes, le concours des « As d’Or » destiné à récompenser les meilleurs jeux de société de l’année étend lui aussi sa notoriété au fil des ans. Trois jeux sont ainsi récompensés chaque année par les neuf membres du jury nommés par les organisateurs du Festival.

 

Le prix de la catégorie enfants. C'est l'éditeur allemand Haba qui emporte cette année l'As d’Or de cette catégorie avec le jeu « Kikou le Coucou » de Josep Maria Allué et Viktor Baulista i Roca illustré par Gabriela Silveira. Ce jeu s'apparente à un mikado dont la règle a été revue et adaptée pour créer un jeu très ludique pour les plus jeunes. Simple mais efficace ! Il était en compétition avec « L’Age de Pierre Junior » (Asmodée) et « Animouv » (Djeco).

 

Le prix de la catégorie experts. Ce prix récompense les jeux dont la mécanique ou le « game design » apportent quelque chose de réellement nouveau ou renouvellent vraiment le genre. Ce sont plutôt des jeux à stratégie dense qui demandent aux joueurs d'avoir un peu de temps devant eux... Cette année c’est le nouveau jeux « Scythe » de Jamey Stegmaier illustré par Jakub Rozalski édité par Matagot en version française qui remporte le trophée de cette catégorie. Il était en compétition avec « Conan » (Asmodée) et « Star Realms » (White Wizard Games).

 

Le prix tout public. Enfin dans la dernière catégorie qui correspond globalement au coup de cœur du jury, c’est cette année le jeu « Unlock » de Cyril Demaegd, Thomas Cauët et Alice Carroll, illustré par Arnaud Demaegd, Pierre Santamaria, Legruth et Florian de Gesincourt et édité par les Space Cowboys qui emporte la palme face à trois concurrents (« Condenames » de Czech Games Edition, « Kingdomino » de Blue Orange et «Imagine » de Cocktail Games). A peine sortie il y a une semaine en boutique, Unlock est déjà primé ! Il faut dire que ce jeu est une vraie perle ludique. Basé sur le concept d'escape room, il propose de vivre trois aventures dignes du grand aventurier au vieux chapeau Fedora et fouet bouclé à la ceinture... Les joueurs devront résoudre des énigmes, trouver des mots de passe ou des objets particuliers pour réussir leur aventure. Pour cela ils devront associer plusieurs cartes d'outils/objets entre elles afin de créer un nouvel objet (comme les jeux vidéo d'objets cachés !). Le mécanisme de validation des solutions trouvées par les joueurs est particulièrement ingénieux : si l'objet créé à partir de 2 cartes est juste, alors une carte portant exactement ces 2 chiffres sera disponible dans la pioche et elle affichera à son dos le dessin de l'objet ainsi créé… Et si voulez en savoir plus (parce que votre âme de joueur se réveille à la lecture de cet article), vous pouvez télécharger une version « démo » sur le site de l'éditeur Space Cowboys... avant d'acheter la boite !

 

Carole Muller