La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Customiser ses baskets en cinq étapes

Posté le 15/05/2017

 

Paysages urbains, fleurs, oiseaux, papillons… le web offre une quantité incroyable d’idées pour faire de ses baskets des objets uniques. Le site Pinterest champion du « do it yourself », recèle en particulier de véritables petits trésors en la matière. Une fois ses motifs préférés dénichés, rien de plus simple : des chaussures en toile, deux à trois Posca, une ou deux captures d’écran, une à deux heures devant soi… Et c’est parti ! Démonstration.

« J’ai choisi des baskets blancs, mais ce n’est absolument pas nécessaire. Le seul souci à mon avis tient au fait que si l’on veut tester les motifs au crayon à papier avant d’utiliser les feutres, ce sera plus facile sur une couleur claire », explique Oesnna, jeune adepte du « do it yourself » (DIY) sous toutes ses formes (bijoux, nail-art, cosmétique, déco…voir ici sa chaine Youtube). Voici en cinq étapes, ses petits secrets de customisation :

 

 

Etape 1 = Dessiner le motif choisi directement sur les chaussures.

« J’ai commencé par dessiner sur mes baskets les fleurs au crayon à papier. J’y vais comme ça, au freestyle », précise Oesnna. Pourquoi des fleurs ? « Parce que je trouve qu’elles peuvent ressembler à plein de choses. On peut les dessiner de différentes façons. On peut mettre les couleurs que l’on veut… ». L’avantage, en effet, d’un motif comme les fleurs est de laisser une grande liberté d’interprétation à chacun. Le modèle de dessin n’est vraiment qu’un support aidant surtout à démarrer plus vite. Ici, Oesnna a trouvé l’essentiel de son inspiration sur shoemycolor.com (voir ici sur Twitter), site web repéré via  Pinterest.

 

 

 

Etape 2 = Renforcer avec un feutre textile ce qui a été dessiné au crayon.

« C’est à mon avis l’étape la plus difficile car les feutres accrochent sur les irrégularités de la chaussure, explique Oesnna. Pour ma part, j’ai utilisé des Posca (NDLR : feutres à la peinture) car ils sont applicables sur beaucoup de supports, ont de très jolies couleurs et existent en différentes tailles ». Attention cependant : « On ne peut pas effacer le feutre, c’est donc difficile de revenir en arrière, prévient Oesnna. Sur mes baskets par exemple, je peux juste corriger en repassant du blanc par-dessus ».

 

 

 

 

Etape 3 = Peaufiner le dessin en travaillant les détails.

« Sur mes fleurs par exemple, j’ai dessiné des petits ronds bleus dans chacun des pétales. J’ai utilisé toujours les deux mêmes feutres, le noir et le bleu, car je voulais obtenir à terme un effet de ton sur ton ».

 

 

 

 

 

 

Etape 4 = coloriser.

« J’ai mis du Posca sur mon doigt et j’ai tapoté doucement les parties de mes dessins où je voulais appliquer la couleur », détaille Oesnna.

 

 

 

 

 

 

 

Etape 5 = Repasser pour fixer la peinture.

« Les façons de faire dépendent bien sûr du type de peinture utilisée, précise Oesnna. Pour ma part, avec le Posca qui doit se repasser à l’envers et sans vapeur, je vais utiliser un vieux teeshirt en coton afin de ne pas passer le fer directement sur les chaussures ». Difficile en effet de repasser des baskets à l’envers !

 

 

 

 

Enfin, dernière recommandation d’Oesnna : « J’ai réalisé toutes ces étapes par zone en faisant entièrement d’abord les deux côtés d’une chaussure, puis le devant et après l’arrière ». Indispensable donc de réaliser, pour chaque fleur, chacune de ces cinq étapes. Combien de temps au total ? « Une heure en tout pour dessiner et peindre les deux baskets, une demi-heure pour les repasser ! »

 

 

Andrée Muller 

Partager via un média social

Partager via un média social