La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Black Dog, un jeu qui a du mordant

Posté le 23/04/2018

 

Ce nouveau jeu est le dernier né de la collection des jeux Dog de chez Schmidt : Black Dog a été repensé pour ajouter davantage de stratégie au jeu de base. Relooking parfaitement réussi ! D’autant que Black Dog ajoute aussi une bonne dose d’interaction (enfin, de la « baston ») entre les joueurs…  

Depuis quelques années l’éditeur allemand Schmidt étoffe sa gamme de jeux Dog issu du jeu classique de « Tok » en créant de nouvelles règles. Il a réalisé avec Black Dog un véritable coup de maître : concrètement, et à quelques nuances près, c’est un jeu de petits chevaux qui se joue en équipe et utilise en outre des cartes à la place des dès. Et c’est bien là, son principal attrait. Le fait de jouer avec une main de cartes donne en effet la possibilité d’élaborer des stratégies de jeu.

 

Ces possibilités sont d’autant plus importantes que les joueurs doivent tenir compte à la fois de leur propre jeu (pions et cartes) et de celui de leur coéquipier. La victoire n’est en effet établie que lorsque tous les pions de l’équipe sont rentrés aux écuries. Il faudra donc choisir entre attaquer, défendre ou soutenir son équipier…Et de fait, la tension du jeu réside dans le nombre et l’interaction de tous ces paramètres à gérer.  

 

Des pouvoirs renforcés. C’est en partant de ce principe que l’éditeur a créé un nouveau Dog avec encore plus de pouvoirs, de contre-pouvoirs, de rebondissements, de possibilités de renversements de situation... De nouvelles cartes contenant de nouvelles actions donnent en effet la possibilité aux joueurs de multiplier, et donc de varier, leurs stratégies de jeux. Exemple : la carte « copie » qui permet de rejouer la dernière carte jouée. Elle peut s’utiliser comme un joker, mais seulement à bon escient car ce serait dommage, voire du gâchis, de copier une carte sans pouvoir ou bien une carte dont on n’a pas besoin. Une autre nouveauté amène également son lot d’impondérable : le pion pirate. En plus de leurs propres pions, les joueurs peuvent le déplacer pour renvoyer les joueurs à la niche… Deux fois plus de mordant par partie !


Carole Muller 

Partager via un média social