La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Quand la cuisine rencontre l’art

Posté le 25/07/2017

 

A l’image de « land art » ou du « street art » on pourrait l’appeler le « food art » : ce mariage de l’art et de la cuisine consiste à faire d’un plat, d’un dessert, d’un repas… une œuvre d’art éphémère (en illustration ci-dessus « World’s Finest Food Plating », Tag #GourmetArtistry). Quelles soient ludiques ou simplement belles à regarder, la particularité de ses œuvres culinaires est d’être destinées à disparaître, à être mangées… Voici quelques exemples en image de ce « food art » aux inspirations multiples.

Mets fastueux, sardines, maquereaux ou encore courges ou raisins… Des portraits de l’artiste italien Giuseppe Arcimboldo (1527-1593) faits de fruits et légumes pour symboliser les quatre saisons à la « Nature morte vivante » de Salvador Dali en passant par la « Nature morte avec crâne, poireaux et pichet » de Pablo Picasso, peindre ce que l’on mange est un exercice auquel se sont essayés depuis bien longtemps bon nombre d’artistes. Plus nouveau en revanche est cette envie de présenter des plats à la manière d’une œuvre d’art. De la cuisine simple inspiratrice serions-nous en train d’évoluer vers une cuisine où le cuisinier devient le peintre. Façon de donner davantage d’importance au temps présent en remplaçant la nature morte par l’éphémère ? Volonté de sortir des cases ?  Envie de bousculer les codes ? Quoi qu’il en soit une chose est sûre : comme l’art de la peinture, le « food art » est d’inspiration multiple.

 

Des sushis en forme de basket. Sorte de mariage à trois entre l’art, la cuisine et le ludique, ce type de présentation amusante qui sort des traditionnelles tomates-sucettes ou crocodile concombre s’inscrit dans la mode, dans notre époque.

 

 

« Shoe-shi » : une création du chef milanais Yuja Hu réalisée comme tout sushi, avec du riz, des algues et du poisson (voir ici d’autres réalisations de Yuja Hu sur Instagram).

 

 

 

 

 

Des plats comme des tableaux, et inversement... A la fois cuisinier et artiste, ses plats ressemblent à des tableaux, et inversement : sculptures, collages, livres, vitraux… les créations de ce chef étoilé sont visibles à l’Arrière-Cuisine, lieu d’exposition situé à quelque pas de son restaurant parisien, l'Arpège.

 

Ce dessin d’Alain Passard illustre la recette « poire et radis noir à la tapenade, huile d’olive et parmesan » présentée dans son livre « Collages & recettes » où il dévoile et illustre une cinquantaine de ces recettes les plus célèbres (Editions Alternatives).

 

 

 

 

 

Un concours pour allier art, gastronomie et écologie. Kristian Baumann (restaurant 108 à Copenhague), Daniel Burns (Luksus, New York) et Andreas Rieger (einsunternull, Berlin) sont les trois chefs en lice pour la cinquième édition du Experimental Gastronomy qui se tiendra début octobre au Lloyd à Amsterdam. Chacun va servir un menu entièrement basé sur les plantes en utilisant la vaisselle et les couverts créés par des artistes. Lancé en 2012 par Steinbeisser cette initiative consiste à créer des œuvres associant recettes, couverts et vaisselles uniques (voir ici pour en savoir plus). L’idée ? Travailler sur la relation entre vaisselle et utilisateur afin de donner une importance plus grande à la beauté, au design, à l’authenticité, à l’écologie. Toutes les pièces sont fabriquées à partir de matériaux naturels et biodégradables et tous les menus sont réalisés à partir d’ingrédients à base de plantes locales et saisonnières.

 

Quelques exemples de réalisation associant recettes et vaisselles uniques présentées à différentes éditions du Experimental Gastronomy (voir ici  pour d’autres photos).

 

 

 

 

 

 

Le « food art », une tendance de fond ? Certainement. Au-delà de ces quelques exemples, cette tendance à marier l’art et la cuisine semble vouloir prendre de l’ampleur, en particulier via internet et les réseaux sociaux. Rien qu’à elle seule la communauté « gourmetartistry » par exemple compte sur le réseau social Instagram pas moins de 131 187 publications à l’heure où nous publions cet article !

 

Andrée Muller

Partager via un média social

Partager via un média social