La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Patrick Commecy, un orfèvre du trompe l’œil

Posté le 14/02/2017

 

Maître de la peinture urbaine, Patrick Commecy a créé A-Fresco, entreprise spécialisée dans la création de fresques murales implantée à Eyzin-Pinet en Isère. A-Fresco conçoit et réalise d’étonnants tableaux éclatants de lumière sur les murs des maisons et des façades d’immeubles. D’une thématique riche, ces peintures murales remémorent des moments d’histoire, font revivre des personnages célèbres, racontent des épisodes de vie, évoquent des fables, dessinent des paysages de légende... Ici en illustration, les fresques représentant « Rose Valland » à Saint Etienne de Saint Geoirs (Isère), « Roméo et Juliette » à Levallois (Hauts de Seine), « Marilyn » à Cannes, « Le Tramway » à Marseille. Zoom sur quelques-uns de ces chefs d’œuvres du trompe l’oeil…

En France, en Suisse, pour les particuliers, pour les entreprises, pour les collectivités locales… : a-fresco compte plus de 300 fresques à son actif. L’entreprise créée en 2000 par Patrick Commecy transforme murs et façades de maison en autant de pages d’un livre d’artiste composé au gré des clients. Suivant les projets, ces peintures murales sont soit directement réalisées sur place, soit créées en atelier sur des toiles qui sont ensuite encollées sur les murs. Et pour les fresques de grandes tailles, pas moins d’une trentaine d’artistes peintres sont parfois à l’œuvre. Pari réussi : en 2014 A-Fresco reçoit la même année le Pinceau d’argent et le Pinceau d’or décernés par le site trompe-l-œil.info, qui sont les deux prix de référence du monde du street-art en trompe l’œil. Voici un petit aperçu de la variété des réalisations d’A-Fresco :

 

« Au Fil de Loire » : c’est la fresque de Brives Charansac pour laquelle A-Fresco a reçu le Pinceau d’or en 2009.

 

De la vue du mur d’origine (photo 1) au résultat final (photo 3) en passant par un coup d’œil sur le chantier (photo 2).

 

 

 

 

 

 

 

A Neuchâtel : Personnages célèbres, métiers traditionnels, jeux d’enfants… une vingtaine de peintures « belle époque » illustrent les murs et les façades du centre de la ville suisse.

Fresques représentant l’artiste peintre Jeanne Lombard (photo 1), un pompier pour figurer les métiers traditionnels (photo 2), et deux enfants sortant de l’école (photo 3).

 

 

 

 

 

 

 

 

A Vienne : Hommage de la ville à ses poilus morts pour la France.

Réalisée sur le quai de la gare de Vienne (Isère), cette fresque commémore les 763 soldats viennois morts pour la France en 1914-1918. Au côté du train en partance, tous les noms des poilus sont méthodiquement inscrits (Voir ici sur Youtube la présentation de la fresque en vidéo).

 

 

 

 

 

 

 

A Cannes : Les fresques « cinéma ».

Une dizaine de peintures murales du centre-ville invitent au voyage dans le monde du 7e art. Parmi elles, une mention spéciale revient à la fresque de 240 m2 de la place Cornut-Gentille.

 

 

 

 

 

 

Cette fresque de la place Cornut-Gentille représente pas moins de 32 personnages et personnalités du monde du cinéma. On peut y reconnaître Tarzan et Jane, Leonardo di Caprio, Michèle Morgan et Jean Gabin, Minnie et Mickey, Roger Rabbit et Jessica, Frederico Fellini filmant depuis la grue, et bien d’autres encore…

 

 

 

 

 

 

Précisons enfin pour conclure qu’ancien élève des Beaux-Arts de Lyon, Patrick Commecy a participé aux premières peintures murales de la ville, dont en particulier « Le Mur des Canuts » (réalisé en 1987 et revu en 1997) qui est avec ses 1200 m2 la plus grande fresque d’Europe. 

 

Andrée Muller

Partager via un média social