La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Le fantastique au cœur d’Art Shopping

Posté le 27/05/2019

 

Le salon d’art contemporain Art Shopping qui s’est tenu le week-end dernier au Carrousel du Louvre à Paris, reflétait une grande vitalité artistique. Et parmi les quelques 1500 œuvres présentées, le fantastique en particulier apparaissait comme l’une des tendances fortes d’aujourd’hui : des ruines d’Ulrich Kälberer aux ambiances de salons vénitiens de Pavel Guliaev en passant par les étranges personnages de Carmen Selma et les univers urbains de Gerardo Boza Olivari, les représentations mythiques de la nature, de la société et du monde en général étaient très diverses. En arrière-plan de cet engouement pour l’imaginaire et le surnaturel, le figuratif occupait également une bonne place dans cette 24eédition. Ainsi, les maisons en 3D de Nello Spataro et les plages d’Hunaiza Saleem dégageaient, elles aussi, à travers leurs allures de décors de théâtre un parfum de magie… Petit aperçu des styles et des œuvres de ces différents artistes.

 

Cette 24eédition parisienne du  salon Art Shopping  dédié à la photo, la sculpture et la peinture contemporaine foisonnait de trouvailles et de surprises, et ce même en se focalisant sur le thème de la peinture fantastique et figurative. Du naïf au réalisme, du numérique à la peinture à l’huile : derrière la diversité des genres qui fait depuis plus de dix ans l’originalité du salon, le fantastique prenait en effet des formes très différentes d’un stand à l’autre. Portraits, paysages théâtralisés, scènes de vies imaginaires, usines désaffectées… voici donc parmi les quelques 500 artistes présents ou représentés le week-end dernier au Carrousel du Louvre (dont près de la moitié originaires d’autres pays), un florilège de cet art fantastique contemporain. 

 

 

 

Ulrich Kälberer : peinture à l’acrylique et gouache sur papier présentée au salon Art Shopping Paris-printemps 2019. Cet artiste allemand né à Hanovre en 1964, questionne la face cachée du développement industriel. Maisons démolies, friches industrielles, équipements délabrés, nuits pluvieuses, lumières tristes… les tableaux d'Ulrich Kälberer se caractérisent par une luminosité sombre, des bâtiments en ruine et l’absence de vie humaine. 

 

 

 

 

 

Pavel Guliaev : « La salle d’attente éternelle », huile sur toile (100 cm x 100 cm, 2019) présentée au salon Art Shopping Paris-printemps 2019. Qualifiant son travail de « réalisme subjectif » ou « symbolisme subjectif », cet artiste russe également illustrateur et designer joue sur les objets et les symboles pour créer sa propre réalité. Né en Russie en 1967, Pavel Guliaev est diplômé de l’Institut polygraphique de Moscou.

 

 

 

 

 

Carmen Selma : portraits, huile sur lin, présentés sur son stand au Salon Art Shopping Paris, printemps 2019.Le portrait humain est devenu le thème privilégié de cetteartiste d’origine espagnole qui vit et travaille à Paris. Peints à l’huile, les personnages de Carmen Selma ont toujours quelque chose à nous dire : « Lorsque je peints des fleurs ou des paysages, ce n’est en fait qu’une excuse pour faire de la peinture… »

 

 

 

 

 

Gerardo Boza Olivari : « Paysage de Russie » Acrylique et encre sur papier (123 cm x 84 cm) présenté au salon Art Shopping Paris-printemps 2019 par la galerie parisienne Galaxy Art. Né à Lima au Pérou, Gerardo Boza Olivari est revenu après 20 ans passés aux Etats Unis, vivre dans sa ville natale où il peint et écrit des poèmes : « Quand je peins des immeubles, des tours ou des maisons, en réalité, je suis en train de peindre des personnages(…) ».

 

 

 

 

 

Nello Spataro : « Tempi passati » bas-relief et huile sur bois (78 cm X 38 cm) présenté au salon Art Shopping Paris, printemps 2019. Né à Turin en 1958 Nello Spataro vit et travaille à Locri (Italie). Alliant réalisme et non réalisme, il perfectionne en permanence sa technique de peinture 3D en peignant des paysages où cohabitent travail du bois, bas-relief, peinture à l’huile, collage…

 

 

 

 

 

 

Hunaiza N. Saleem : tableau présenté sur son stand au Salon Art Shopping Paris, printemps 2019. Artiste d’origine pakistanaise vivant à Paris, Hunaiza N. Saleem  réalise sur des toiles ou du bois de magnifiques tableaux aux couleurs de la mer en utilisant de la résine (époxy) à laquelle elle ajoute des pigments et colle des coquillages.... Elle crée également des tables basses aux couleurs sublimes.

 

 

 

 

 

Artistes allemands, russes, espagnols, péruviens, italiens… ce fantastique aux multiples formes qui ressemble parfois à une théâtralisation de la peinture contemporaine est avant tout international. Et c’est bien là l’un des grands atouts du salon Art Shopping : offrir la possibilité de rencontrer en un seul week-end des créateurs en provenance de pays de plus en plus nombreux.

 

Andrée Muller

Partager via un média social