La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

L’Open Air Muséum : entre art et ludique

Posté le 31/07/2018

 

Situé au Japon, l’Open Air Museum de Hakone est un jardin qui associe l’art, la nature et le ludique en présentant des sculptures disséminées un peu partout dans le parc. Il est possible d’interagir avec ces œuvres d’art, parfois même de les escalader ou d’y entrer pour en découvrir la structure interne ou bien encore de s'en servir d'espace de jeux pour les enfants. Visite en images de ce musée qui peut prendre tour à tour l’allure de parc d’attraction, de lieu de contemplation ou de musée d’art moderne…

 


Le musée de Hakone au Japon est un jardin de quelques 70 000 m2 parsemé d’œuvres d’art modernes. On y rencontre des créations d’artistes contemporains mondialement connus comme celles de la franco-américaine Niki de Saint Phalle, du britannique Henry Spencer Moore ou encore de la française Claude Lalanne. On peut même jouer avec certaines de ces réalisations, comme par exemple avec les tricots faits de cordes multicolores de l’artiste japonais Toshiko Horiuchi Mac-Adam ou le labyrinthe de cubes en plastique du créateur-designer californien Peter Jon Pearce. Et pourtant le concept du musée de Hakone est tout simple : proposer à ses visiteurs des balades qui donnent l’occasion de rencontrer des sculptures étonnantes aux détours des chemins.

Des sculptures à vivre. Un partie des sculptures du musée se vivent en effet pleinement. Certaines d’entre elles peuvent être escaladées par les enfants, pour devenir finalement des aires de jeux originales. Elles ont cependant ce quelque chose en plus qui les singularise. A travers elles, l’artiste transmet en effet un message bien réel. Pour la sculpture présentée dans la photo ci-dessous, c’est par exemple en regardant les enfants jouer à l’intérieur de la structure que l’on comprend ce que l’artiste veut nous dire :

 

 

 

Les enfants sont comme les papillons qui sortent de leur chrysalide : aussi beaux, aussi fragiles.

 

 

 

 

Un art en symbiose avec la nature. Il y a par exemple cette structure phonique immense, très zen et parsemée de vitraux qui nécessite de monter tout en haut pour admirer à la fois les jeux de lumière à l’intérieur de la structure et le paysage à l’extérieur. Cette sculptures associe de façon étonnante l’implication du visiteur (qui doit faire un effort physique) à la beauté de la nature et à la sensibilité de l’artiste.

 

 

Des créations vivantes. Un autre exemple de cette alliance entre nature et art à laquelle convie ce musée de plein air est son extraordinaire scénographie du vivant, à la fois très travaillée et paraissant malgré tout totalement naturelle.

 

 

 

 

L'association de l'art et du vivant crée des tableaux extraordinaires

 

 

 

 

 

C’est ainsi qu’apparaît au détour d’un chemin les images d'une beauté magique d'un petit étang dans lequel des sculptures flottantes cohabitent avec de carpes rouges vivantes. Ces images créent de splendides tableaux éphémères qui traduisent toute la beauté de la nature en mouvement... et laissent rêver à son éternel renouvellement...

Carole Muller

Partager via un média social