La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

L'art et la forêt

Posté le 24/07/2018

 

 

Thème traité depuis bien longtemps par les artistes, les peintres en particulier, les arbres et la forêt inspirent aujourd’hui toujours autant. Ils font même de plus en plus rêver ! Influence de la bande dessinée, du cinéma d’animation ou plus simplement du dessin d’illustration ?  Quelle qu’en soit l’origine, une chose est sûre : les arbres et la forêt sont, à l’image de leurs petits et grands habitants, de plus en plus considérés comme des êtres vivants à part entière, dotés de sensibilité et de sentiments. Et c’est ainsi que les artistes contemporains leur attribuent des personnalités propres et leur dessinent sur le papier, la toile ou le métal leurs propres instants de vie. Voici donc en guise de balade en forêt, un petit tour d’horizon des diverses interprétations des arbres et de la forêt par différents artistes d’aujourd’hui.

 

Qu’elles soient présentées par des galeries d’art « en dur » ayant pignon sur rue, par des galeries du web, dans des salons d’art contemporain ou tout simplement par les artistes eux même dans leurs ateliers, les représentations artistiques des arbres et de la forêt sont aujourd’hui très nombreuses et surtout très diverses. De la peinture numérique à l’aquarelle en passant par l’huile ou la photo, difficile dès lors d’établir des « catégories » qui aient du sens. C’est pourquoi nous présentons ici les représentations des arbres et de la forêt qui ont retenu notre attention en suivant tout simplement les couleurs de l’arc en ciel, c’est à dire en partant des plus colorées pour aller vers le monochrome, puis le noir et blanc…

 

 

Florence Castelli flofloyd « Forêt magique » (2018), présentée sur son site web in « galerie de photos transformées à ma façon » (voir ici ).

 

 

 

 

 

En matière de couleurs et d’intensité lumineuse, c’est certainement Florence Castelli flofloyd  qui offre à notre sens la palette la plus chatoyante. Artiste peintre-photographe habitant Vitrolles près de Marseille, elle s’est lancée depuis peu, après une dure maladie, dans la création artistique. Ses réalisations sont visibles ici  sur la galerie électronique Artmajeur.

 

 

 

Huiles sur toile de Frédéric Bernardi (de 500 € pour les petites à 3200 € pour les plus grandes) exposées sur son stand au salon art3f de Paris - janvier 2018.

 

 

 

 

 

Véritable virtuose des couleurs, Frédéric Bernardi utilise pour sa part une technique mixte, huile et tempéra (médium à l’oeuf). Il fait tout lui-même. Il tend ses toiles et confectionne ses enduits pour donner vie sur de grandes toiles aux formats allongés à des arbres longilignes aux couleurs étonnantes. Artiste peintre de renommée internationale, il a exposé à Paris, New York, Rome, Pékin... Et expose aussi cet été, jusqu'au 30 août, à la galerie de Chantal Royant à Dinard (11 boulevard Féart). A ne pas manquer !

 

 

 

 

Geneviève Penloup, peinture présentée sur son site web in « peintures acrylique sur toile, paysages imaginaires, histoires pour se perdre, rêver. » (voir ici ).

 

 

 

 

Passant du naturel à l’irréel, Geneviève Penloup joue quant à elle autant avec les couleurs que les formes des arbres de la forêt pour nous entraîner dans son imaginaire (voir l’article « Geneviève Penloup, magicienne des couleurs »). Coloriste de BD et décoratrice en couleur de dessin animé, elle crée des forêts fantasmagoriques peuplées d’êtres imaginaires. Elle peint à l’acrylique, sans palette en posant directement ses couleurs sur la toile, afin de laisser la forêt s’exprimer par elle-même.

 

 

 

Léa Roche – « Dans la forêt » (d'après tableau original) - Papier fine-Art/Galerie, finition mate (280 gr), dimensions : 80 x 50 cm, édition limitée : 1/10, peinture présentée sur la galerie électronique Artmajeur (voir ici ).

 

 

 

 

 

Ce n’est qu’après avoir peint longtemps de manière traditionnelle (huile, acrylique, aquarelle) que Léa Roche s’est mise à utiliser les techniques de peinture numérique. Elle « déstructure » ainsi peu à peu ses créations et s’oriente vers l’abstrait. Amoureuse de graphisme contemporain, cette artiste originaire de Grenoble habite en Espagne depuis quelques années. Ses réalisations sont visibles ici sur la galerie électronique Artmajeur.

 

 

 

Ces réalisations d’Eloise van der Heyden étaient présentées par la galerie Catherine Putman à l’occasion du Galerie Week-End paris 2018 (voir l’article « Les belles surprises de Paris Galery Weekend  »).

 

 

 

 

 

De ses immenses dessins de forêt pouvant occuper des pans entiers de mur à ses aquarelles et céramiques, le monde végétal est omniprésent dans les réalisations d’Eloise van der Heyden. Née en 1983 à New Haven (Connecticut, Etats-Unis), cette artiste d’origine belge est diplômée de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Paris. Explorant la forêt comme source de vie, elle travaille par un procédé d’empreinte directe qui donne à ses réalisations l’authenticité de la nature.

 

 

 

Les dessins de Siméon Colin transforment les terminaisons des arbres en créatures vivantes.

 

 

 

 

Grand amoureux des forêts, Siméon Colin  donne vie à des arbres majestueux qu’il dessine en noir au crayon, au feutre ou à l’encre sur de grandes toiles où les blancs occupent une place de choix. Professeur de dessin à l’Ecole des Arts Décoratifs parisienne pendant près de 50 ans, son identité d’artiste est indissociable de sa carrière d’enseignant. Son travail est à la fois moderne dans sa simplicité et inclassable dans son mélange de techniques traditionnelles et d’inventivité (voir l’article « Siméon Colin, l'ami des arbres »). Ses réalisations sont visibles dans sa propre galerie, la Galerie Cyal dont la page Facebook est visible ici.

 

 

Andrée Muller

Partager via un média social