La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Histoires d’amour

Posté le 30/11/2015

 

Tendresse, beauté et humour : telles sont les trois sentiments qui viennent spontanément à l’esprit face aux peintures de Jo Basset. Zoom sur sa dernière exposition à la Galerie le Mille Feuilles Sullivan à Ville d’Avray.

Cette artiste peintre au style dépouillé, voir notre article « Jo Basset : l'art de la simplicité », traduit avec son pinceau les impressions et les sentiments humains avec une telle simplicité que tout paraît évident dans son monde. Rien de facile pourtant dans son travail ! Dessins très précis, personnages soignés, couleurs fortes, détails inattendus et humoristiques : chacune des toiles de Jo Basset raconte une histoire, mais chacune d’elles est aussi un pas de plus vers un idéal sans cesse inatteignable… Radioscopie de trois de ses réalisations qui nous ont le plus captivés lors de sa dernière exposition.

 

 

« Dans vos bras »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ressentons-nous spectateur ou voyeur face à ce couple qui s’embrasse au clair de lune ? Sans doute les deux à la fois. Cette toile évoque en effet tout autant l’intimité, l’amour et la liberté que la beauté et l’intensité des sentiments… « Ce tableau est une véritable auberge espagnole, car on y trouve ce que l’on apporte », poursuit Jo Basset.

 

 

« Yes we can »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’idée était de présenter cette grande toile à New York, juste avant la première élection de Barack Obama. Mais le jour du vernissage le tableau est resté coincé à l’aéroport pour cause de contrôle de sécurité ! Il est donc revenu en France, sans avoir été exposé…

 

 

« Les aiguilles tournent »

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière réalisation en date de l’artiste, cette toile sur le thème du temps qui passe lui a valu quelques soucis. La première version ne lui plaisait pas du tout : « Je me suis dit, c’est de la m… et je l’ai laissée dans l’atelier pendant plusieurs mois sans y toucher, explique Jo Basset. Puis, je l’ai refaite complètement ». Le résultat le valait bien !

 

Artiste acharnée à la recherche d’un idéal jamais atteint, si la peinture est pour Jo Basset un combat tout autant mental que physique, elle est aussi de son propre aveu, pour elle qui peint debout devant son chevalet, « un véritable acte de danse ! »

 

Andrée Muller

Partager via un média social