La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Grenoble et le Trièves en gravures… d’aujourd’hui

Posté le 29/08/2016

 

Nous présentons ci-dessus en illustration quelques unes des gravures de Jean-Pierre Angelier exposées cet été dans le petit village de Clelles dans la région du Trièves, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Grenoble. L’artiste vient également de publier deux ouvrages dévoilant une palette plus large de son travail. Petit aperçu…

C’est à Chichilianne, au pied du Mont Aiguille que s’est installé ce jeune retraité de l’enseignement supérieur. Outre ses fonctions d’élu local, il consacre aujourd’hui une grande partie de son temps à la gravure.

 

Des gravures à l’eau forte. Tout commence par un simple dessin sur papier d’une maison, d’un paysage, d’une rue… Ensuite, dans l’atelier qu’il a installé au rez-de-chaussée de sa maison, Jean Pierre Angelier retravaille ses dessins et les reproduit sur des plaques de cuivres en « creusant » ces dernières à l’aide d’un stylet métallique. Cette étape achevée, la plaque est plongée dans un bain d’acide. Puis elle est nettoyée, encrée, mise sous presse... Au final, seuls les « creux » encrés apparaitront sur les tirages. C’est tout cet enchaînement qui donne en grande partie sa spécificité à la gravure : à la fois travail de dessin, composition artistique et processus de transformation.  

 

Les deux livres qu’il vient de publier présentent à eux deux près d’une centaine de ses gravures.

 

Chichilianne au fil des saisons. Dessins de l’église, du château, des fermes, des hameaux environnants, des brebis, des sapins,… tout est sujet d’inspiration dans ces paysages de montagne qui se transforment au fil des saisons. Le livre « Impressions de Chichilianne » rassemble ainsi les photos d’une cinquantaine de gravures qui mêlent paysages d’hiver, d’automne, d’été...

 

 

Après les foins, depuis le pré Arthaud

 

 

 

 

 

 

Petits paysages de neige, à Noël

 

 

 

 

 

 

 

 

Matin de printemps, depuis le Pinet

 

 

 

 

 

 

 

 

Grenoble en flânant. Des jardins aux fontaines en passant par les lieux les plus typiques de la vieille ville, ce deuxième livre de Jean Pierre Angelier « Un flâneur dans Grenoble » rassemble pour sa part une trentaine de gravures urbaines originales.

 

 

Le Jardin de Ville et l’ancien Hôtel de Ville

 

 

 

 

 

 

 

La Table Ronde et l’église Sant André

 

 

 

 

 

 

 

Cette mise en lecture du travail de Jean Pierre Angelier est un exemple parmi tant d’autres de la diversité des expressions artistiques !

 

Andrée Muller

Partager via un média social