La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

En direct des galeries d’art

Posté le 14/04/2020

 

Du voyage de Yoon Ji-Eun présentée par la galerie Maria Lund au printemps d’Arnaud Labelle-Rojoux (galerie Loevenbruck) et aux sculptures de François Bel (galerie Barrou Planquart) en passant par les chantiers d’Arthur Aillaud (galerie La Forest Divonne) et les dessins de Juan Uslé (galerie Lelong & Co) et de Dan Brault (galerie Isabelle Gounod), voici une petite sélection d’œuvres contemporaines à découvrir (ou à revoir ? ) avant d’aller les apprécier « en vrai » à la reprise des activités culturelles… Tout au long de cette période de confinement plusieurs galeries d’art traditionnelles présentent en effet régulièrement les œuvres de leurs artistes via le web... Regards.

 

Façon de continuer à exister ? Moyen d’exercer leur métier malgré les mesures de confinement ? Quelles qu’en soient les raisons, les résultats sont là : les initiatives prises par plusieurs galeries d’art de faire connaître via les réseaux les œuvres d’artistes qu’elles représentent constituent un panorama assez extraordinaire de l’art contemporain. Ces initiatives montrent aussi qu’expositions physiques et présentations virtuelles ne sont pas contradictoires, bien au contraire. Invitations explicites aux accrochages dont les dates sont reportées ou remplacement pur et simple, une chose est sûre : ces présentations via le web d’œuvres contemporaines donnent de toute façon envie d’aller les apprécier en « vrai », dès que cela sera possible…

 

 

Yoon Ji-Eun : « Voyage dans ma tête 22 », 2020, aquarelle, acrylique, crayon et crayon de couleur sur papier, 28 x 38 cm, présenté par la Galerie Maria Lund.

Elle dessine, peint, colle et laisse libre cours à son imagination : plasticienne coréenne, Yoon Ji-Eun a remporté l’année dernière le Prix du salon DDessin dont la récompense était un séjour d’un mois à la Villa N’dar au sein de l’Institut français de Saint-Louis au Sénégal : « Alors que la fin de ma résidence approchait, j’ai donné deux jours de workshop auprès d’enfants encadrés et soutenus par l’association And Taxawu Talibés. J’ai réalisé avec eux un mini praxinoscope permettant d’animer leurs dessins… » in Yoon Ji-Eun - Résidence à la Villa Ndar, février 2020.

 

 

 

Arthur Aillaud : « Archéologue - mèche » , 2020, huile sur toile, 55 x 46 cm, présentée par la Galerie La Forest Divonne.

Peintre « minimaliste figuratif » né en 1973, Arthur Aillaud vit et travaille à Paris. Jouant sur les cadrages et les recadrages, sur les juxtapositions de surfaces et de couleurs, sur les oppositions de matières, du minéral au vivant en passant par le végétal, il s’amuse à brouiller les codes, à faire d’un trompe-l’œil la réalité… et inversement…

 

 

 

 

 

Juan Uslé : « Narciso y Bernia », 2019, Vinyl, dispersion, acrylique et pigment sur toile, 45 x 60 cm, présenté par la Galerie Lelong & Co.

Peintre, dessinateur et lauréat en 2020 du 13e prix du dessin contemporain décerné par la Fondation Florence et Daniel Guerlain, Juan Uslé (né en 1954) partage son temps entre Saro en Espagne et New York où il vit depuis plus de 30 ans. Ses œuvres sont exposées dans plusieurs musées aux Etats-Unis et en Europe dont en particulier le Musée national d’art moderne de Paris, le Tate Modern de Londres ou encore le musée de la Reina Sofia à Madrid.

 

 

 

 

François Bel : « Orange paint », sculpture, 40 x 10 x 10 cm, présenté par la Galerie Barrou Planquart.

Lyonnais d’origine vivant dans le sud de la France, François Bel expose pour la première fois ses sculptures en 2010. Incrustant des objets du quotidien dans des blocs de verre synthétisé, il leur donne une autre matérialité, un autre sens… Entre art de la rue et nouveau réalisme, cet artiste multiple qui peint, sculpte et installe, tente à travers son travail de questionner les modes de consommation de la société moderne, en particulier notre rapport au temps, à la fugacité des instants.

 

 

 

Dan Brault : « Painter’s breakfast », 2019, acrylique sur toile de lin, 137 x 122 cm présenté par la Galerie Isabelle Gounod.

Né en 1979 à Montréal au Canada, Dan Brault vit et travaille aujourd'hui à Québec. Construisant sa peinture par amalgame de signes, de techniques et de styles, il associe dans ses tableaux culture populaire et abstraction. Il en résulte une vision onirique et expressive qui témoigne à la fois de la sensibilité baroque de l’artiste. En cela, l’artiste impose un rapport intuitif à la peinture, l’expérience qu’il propose se voulant avant tout orientée vers le plaisir et le trouble. 

 

 

 

Arnaud Labelle-Rojoux : « Kriminal Series - Le printemps est un concept dépassé en Europe », 2018 (62 x 50 cm), acrylique sur toile recyclée présentée par la Galerie Lovenbruck Paris.

Né en 1950, Arnaud Labelle-Rojoux vit et travaille à Paris. Artiste, plasticien, performeur, essayiste, enseignant… il associe dans son travail l’absurde, l’humour, le poétique, l’érudition... N’établissant pas de frontières entre l’écriture, la peinture, la musique ou tout autre type d’expression, Arnaud Labelle-Rojoux qui expose depuis le début des années 2000 a publié plus d’une dizaine d’essais. A lire en particulier « L’Art parodic’ », une histoire critique de la littérature et des arts au regard des conventions et des valeurs… vues sous un autre angle...

 

 

 

 

Andrée Muller

Partager via un média social