La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Art Fair : quand la peinture sort du cadre

Posté le 28/04/2019

 

Peinture en relief, figurines, objets du quotidien transformés en objets de luxe, artistes de pays différents… les surprises et les découvertes étaient nombreuses au salon international d’art contemporain Art Fair qui s’est tenu il y a une quinzaine de jours au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris. Des poissons de Benedetto Magnano aux petits personnages d’Eka Peradze en passant par les bidons de Nathalie Zelman, les bois peints de Javier Perez Vaquer ou encore les box stories de Gaspard Mitz, voici quelques-unes de ces découvertes…

 

C’est en effet un vent de nouveautés qui soufflait à la mi-avril à Paris à l’occasion du salon international d’art contemporain Art Fair.  Présence de galeries et d’artistes internationaux, nouvelles tendances, nouvelles idées… presque chaque stand était l’occasion de découvertes et d’agréables surprises. Et c’est ainsi que la petite centaine de galeries et d’artistes présents donnait un parfum de renouveau à ce rendez-vous artistique du printemps.

Des poissons du peintre italien Benedetto Magnano aux petits personnages de l’artiste géorgienne Eka Peradze en passant par les bidons d’essence de l’américaine Nathalie Zelman ou encore les peintures sur bois du catalan Javier Perez Vaquer et les box stories du français Gaspard Mitz, toutes ces créations sont plus étonnantes les unes que les autres.

 

Toiles présentées par Benedetto Magnano  sur son stand au salon Art Fair - Paris qui s’est tenu du 11 au 14 avril 2019. Véritable magicien des couleurs, Benedetto Magnano peint sur de très grandes toiles aussi bien des arbres flamboyants à la peinture à l’huile que des poissons aux couleurs chatoyantes à l’acrylique. Né à Padoue en Italie en 1966, sa première exposition se tient dans sa ville natale en 2010, ensuite il exposera  à partir de 2013 tous les ans au salon Arte Padova, puis à Londres en 2015, à New York en 2018, à Madrid actuellement…

 

 

 

 

 

Créations d’Eka Peradze  présentées au salon Art Fair - Paris qui s’est tenu du 11 au 14 avril 2019. Née en 1974 à Tbilissi (Georgie), Eka Peradze vit actuellement à Berlin en Allemagne. Ses étonnantes peintures incrustées de petits personnages qui s’échappent parfois du paysage, et du cadre, donnent une impression de gaité, de vie, d’insolite… Cette artiste également championne de la peinture 3D a exposé son travail dans de nombreux pays du monde.

 

 

 

 

 

Créations de  Nathalie Zelman  présentées au salon Art Fair - Paris qui s’est tenu du 11 au 14 avril 2019. « Mon but est de mettre le passé au gout du jour, explique Nathalie Zelman. Et c’est ainsi, que j’ai donné une seconde vie à de vieux bidons d’essence en les habillant d’images qui évoquent les grandes marques de luxe actuelle ». Vivant entre Paris et Miami, cette artiste peintre amoureuse tout autant du pop art que des années 1950 travaille en techniques mixtes : acrylique, feuille d’or, collages…

 

 

 

 

 

Créations de Javier Perez Vaquer  présentées par Sky Gallery Art’S  au salon Art Fair - Paris qui s’est tenu du 11 au 14 avril 2019. Né à Alicante (Espagne) en 1965, Javier Pérez Vaquer a suivi des études d'ingénierie et d'architecture à l’Ecole Polytechnique d’Alicante. Il en a gardé une grande passion pour la matière et les matériaux. Principaux supports de son travail artistique, le bois, le carton, la matière… sont pour lui des objets de mémoire à travers lesquels il puise également son inspiration au fil des ans.

 

 

  

 

Gaspard Mitz : Box Stories (30 cm x 20 cm x 6 cm, technique mixte) présentées par la galerie Virginie Barrou Planquart  au salon Art Fair - Paris qui s’est tenu du 11 au 14 avril 2019. Né en 1981 et entièrement autodidacte, Gaspard Mitz vit et travaille à Paris. Sur fond de références artistiques, où l’on peut reconnaître par exemple les ambiances bien particulières des tableaux de Hopper, il met en scène des petits personnages de quelques centimètres qui miment une situation, un comportement, une histoire courte, une saynète... Fabriquées en édition limitée, toutes les boites de Gaspard Mitz sont signées, titrées et datées.

 

 

 

Mise en relief de portraits ou de paysages, animation de tableaux, détournement de symboles… Quels que soient les mots par lesquels on qualifie ces créations d’un genre nouveau, et quelles que soient leurs différences, elles s’inscrivent quasiment toutes dans la tendance actuelle vers toujours plus de mixité. Et ce autant, autant du point de vue des techniques que des supports ou des disciplines artistiques.

 

Andrée Muller

Partager via un média social